10 janvier 2009

Le glissement sous la peau

Pourquoi la peau reprend-elle sa forme et sa texture initiale en quelques secondes après avoir été soulevée? C'est possible grace à des structures qui assurent le glissement entre le derme, l’hypoderme, l’aponévrose et le muscle. L'étude de ces structures, en particulier entre l'hypoderme et le tendon, montre un ensemble de microvacuoles, c'est le Système Collagénique Multimicrovacuolaire d’Absorption Dynamique (MCDAS ou MVCAS):
  • Les microvacuoles ont des dimensions de quelques microns à quelques dizaines de microns. Elles sont organisées de façon chaotique. Elles ont un cadre fibrillaire polyédrique avec un gel à l’intérieur.
  • Les fibres sont constituées essentiellement de collagène (résistance) et aussi d'élastine (élasticité). Elles sont aussi utilisées comme supports pour les vaisseaux et les autres porteurs d’information nerveuse.
  • Le gel est constitué de protéoglycanes (pièges à eau). Leurs fortes charges négatives facilitent le passage ionique et attirent les molécules d’eau à l’intérieur de la vacuole, expliquant leur rôle d’adaptation aux changements de volume.
  • Cet ensemble permet de résister à la compression alors que les fibres de collagène ou d’élastine résistent à la tension en développant des capacités à se déplier et replier sous la contrainte mécanique. Son comportement assure la progression totale du mobile sans que rien ne bouge autour. Les vaisseaux, solidaires des fibres adoptent tous les changements de position sans rupture d’apport.

Source : J.C.Guimberteau. La mécanique du glissement des structures sous cutanées chez l’homme (MCDAS), www.academie-chirurgie.fr, 2005, 4 (4) : 35-42.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire