31 janvier 2016

La touche d'orange

Jeanne est la femme d'Henri Manguin à la ville, et son modèle principal en peinture. Elle fait la sieste sur une chaise longue, dans le tiers central du tableau, allongée paisiblement le long de la diagonale descendante. Le triangle des arbres la protège, et filtre la lumière, qui joue avec les ombres sur le sol, dans le tiers inférieur. Le bleu de la mer Méditerranée, dans le tiers supérieur, donne un peu de fraîcheur au paysage ensoleillé.

L'étoffe orange, accrochée au dossier, monte du sol comme une flamme, éclaire le visage de Jeanne, et fait rougir les branches, dans le tiers gauche. Est-elle la matérialisation d'un rêve, l'expression du bonheur, le symbole de l'amour, ou simplement un effet de couleur, dont on voit l'écho lointain sur les toits des maisons et l'écorce d'un arbre ?

Image : Henri Manguin. La sieste ou le Rocking-chair, Jeanne [a], 1905, Hahnloser/Jaeggli Stiftung, Winterthur.
Méthode d'analyse : La composition et le cadrage, peintre-analyse.com.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire