16 août 2008

Les noces de Cana décryptées

Les noces de Cana sont relatées dans l'évangile selon Saint Jean, chapitre 2 1-12. Le texte est court et cryptique:
  1. Jésus est convié aux noces avec ses disciples. Sa mère y est déjà.
  2. Durant les noces, elle lui fait remarquer qu'il n'y a plus de vin. Jésus lui répond que ça n'est pas leur problème, et que son heure n'est pas encore venu! Curieusement, il ne s'adresse pas à elle en l'appelant "mère" mais "femme".
  3. Néanmoins, sa mère dit aux serviteurs de faire tout ce qu'il leur dira.
  4. Jésus leur dit de remplir d'eau, six gros récipients normalement destinés aux ablutions, puis d'aller servir le responsable du festin.
  5. Entre temps, l'eau s'est "changée" en vin!
  6. Le responsable du festin le trouve excellent et s'en étonne. Car, normalement, le bon vin est servi au début des noces, quand les convives sont encore capables de l'apprécier...
  7. Et voilà, le "miracle est joué", fin de l'histoire! C'est le premier d'une longue série. C'est celui à partir duquel les disciples de Jésus vont croire en lui.
Le texte peut être interprété ainsi:
  1. Jésus va aux noces. Il mange et boit. Il n'est pas un ascète. Il rompt avec la tradition de Jean, dont le rôle était d'annoncer le messie.
  2. Ce premier miracle est à l'initiative d'une femme, sa mère en l'occurrence. Jésus est un peu récalcitrant, mais il s'exécutera. De plus, en s'adressant à Marie, en tant que femme plutôt que mère, il met en valeur le rôle des femmes dans son action.
  3. Les serviteurs feront confiance à Jésus. Ils représentent les pauvres qui sont les premiers alliés à faire la volonté de Dieu.
  4. Les récipients sont vides car les convives ont fait leurs ablutions tout au long des noces, comme il se doit. Jésus peut donc agir. En mettant du vin dans des récipients normalement destinés aux ablutions, Jésus rompt avec la tradition juive. Cependant, il ne fait pas le vin à partir de rien mais à partir de l'eau. Jésus n'est pas là pour établir une nouvelle doctrine mais pour accomplir l'ancienne.
  5. La transformation du vin en eau annonce l'eucharistie, la dernière Cène. Le vin est le symbole de l'amour, et du sang du Christ. C'est le sang de l'alliance entre Dieu et les hommes. Le vin est aussi le symbole de la joie, et place la mission de Jésus sous le signe de la joie.
  6. La grande qualité du vin qui surprend le maître du festin à ce moment des noces, signifie que Jésus apporte une révélation plus complète et totale.
  7. Les convives ne se rendent compte de rien. Ils n'ont d'ailleurs rien demandé. Ce miracle est un signe principalement destiné aux disciples et aux serviteurs.

Source : Jacques Duquesne. Jésus, Paris: J'ai lu, 2005, 103-112.
Image : Grandes heures de Jean de Berry. Les Noces de Cana, 1409.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire