11 novembre 2011

Alphabétisation et volonté politique d'éducation

La proportion des personnes qui ont signé leur acte de mariage, donne une idée de l'évolution du taux d'alphabétisation en France :
  1. la croissance est continue et naturelle entre les décennies 1670 et 1820, de 18% à 43%, soit 25% d'augmentation en 150 ans, sans aucune politique éducative nationale
  2. une accélération a lieu entre les décennies 1830 et 1870, de 43% à 72%, soit presque 30% de plus en 50 ans, en particulier suite à la loi Guizot (1833) qui rend obligatoire une école de garçons pour chaque commune de plus de 500 habitants
  3. l'écart entre l'alphabétisation des hommes et des femmes diminue de 20% à 10% durant cette même période, puis à moins de 5% durant la décennie 1870, notamment avec la loi Falloux (1850) qui rend obligatoire une école de filles pour chaque commune de plus de 800 habitants
  4. l'alphabétisation de la population est déjà presque acquise en 1882 avec 83%, lorsque l'instruction devient obligatoire avec la loi Jules Ferry
  5. le début théorique de l'alphabétisation des hommes, avec une croissance naturelle de 25% en 130 ans entre les décennies 1670 et 1800, aurait eu lieu vers 1540, soit peu de temps après l'invention de l'imprimerie par Gutenberg en 1450, et le début de la diffusion des textes sacrés qui commence avec Luther vers 1520
  6. l'alphabétisation des hommes et des femmes ensemble, avec une croissance naturelle de 25% en 150 ans entre les décennies 1670 et 1820, serait seulement de 75% en 2010, sans volonté politique d'éducation.

Analyse : Michel Corne. Taux d'alphabétisation en France, 11/2011.
Sources :
Jacques Houdaille. Les signatures au mariage, Population, 43e année, n°1, 1988 pp. 208-212.
Jacques Houdaille. Les signatures au mariage de 1740 à 1829, Population, 32e année, n°1, 1977 pp. 65-90.
Michel Fleury , Pierre Valmary. Les progrès de l'instruction élémentaire de Louis XIV à Napoléon III, d'après l'enquête de Louis Maggiolo (1877-1879), Population, 12e année, n°1, 1957 pp. 71-92.
Emmanuel Todd. Après la démocratie, Gallimard, 2008.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire