25 novembre 2011

Tintin, gros consommateur de kilomètres par tous les moyens

Tintin préfère la route, qu'il utilise dans 40% de ses déplacements. Il n'a pas de voiture à lui, alors il prend le taxi, emprunte un véhicule dans l'urgence du moment, ou se fait emmener de gré ou de force. Il utilise parfois le camion, la moto, le vélo, et même le pousse-pousse à Shanghai. Tintin est déjà un gros consommateur de kilomètres routiers avant 1945 alors que moins de 5% de la population est motorisée.

Tintin se déplace beaucoup par bateau avant 1945. Le paquebot ou le cargo est pratiquement le seul moyen pour atteindre des pays lointains. Et ses aventures l'obligent à souvent prendre un petit bateau, une pirogue ou autre canot. Après 1945, Tintin privilégie les autres moyens de transport et se déplace quatre fois moins sur l'eau.

Tintin est un pionnier des airs. Avant 1945, il utilise souvent des petits avions à moteurs ou des hydravions, alors que très peu de gens ont eu leur baptême de l'air. Après 1945, il fréquente régulièrement les avions de ligne, d'abord à hélices puis à réaction. Et il se retrouve dans une fusée en direction de la lune en 1953 !

Tintin prend parfois le train, mais plutôt avant 1945. Il monte aussi à cheval, à dos d'éléphant en Inde et de dromadaire au Maroc, et dans une chaise à porteurs au Congo.

Tintin se déplace deux fois plus avant 1945 qu'après, c'est sans doute l'effet de l'âge, pourtant il ne prend jamais une ride en plus de 50 ans d'aventures entre 1930 et 1983.


Analyse : Michel Corne. Moyens de transport de Tintin, 11/2011.

1 commentaire:

  1. il faudrait peut-être aussi tenir compte des kilometrages...

    RépondreSupprimer