25 décembre 2014

Visite à une amie dans un hôpital psychiatrique

L'imitation était très bonne,
Parfaite, en fait, à l'exception des yeux,
Mais quand même, je suis partie dès que j'ai pu.

La beauté que le visage de bois
Possédait était à peine diminuée.
L'imitation était très bonne.

Je me suis dit que je comprenais,
Parfois une personne meurt en partie,
Mais quand même, je suis partie dès que j'ai pu.

Je lui ai parlé comme je pensais devoir le faire,
Essayant de m'empêcher de dire des mensonges,
L'imitation était très bonne.

L'étrangère à l'allure familière se tenait debout
Pour me regarder partir. Autrefois elle était sage,
Mais quand même, je suis partie dès que j'ai pu.

J'ai boutonné mon imperméable, resserré ma capuche,
Niant que la terreur multiplie.
L'imitation était très bonne.
Mais quand même, je suis partie dès que j'ai pu.

Sources :
Texte original : Ruth Soter. A Visit to a Friend in a Mental Hospital, 10/1960 [a].
Traduction : Michel Corne. Visite à une amie dans un hôpital psychiatrique, 12/2012. Lire les textes en parallèle et les notes de traduction.
Image : Zelda Fitzgerald. Self-portrait [a], 1940.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire