22 février 2015

Toile de Jouy et mots en « age »

La technique d'impression de la toile de Jouy était une affaire complexe ... à base de mots en « age » :
  • Lavage de la toile écrue dans l'eau de la Bièvre.
  • Battage au fléau pour la débarrasser des poussières et saletés.
  • Séchage de la toile.
  • Calandrage pour écraser le grain du tissu. La calandreuse est une machine à cylindres.
  • Impression du mordant avec une planche de bois ou un rouleau de cuivre, sur lequel est gravé le motif. Le mordant est un sel de fer et d'alumine servant à fixer la teinture.
  • Bousage de la toile pour fixer le mordant, et en éliminer l'excès. La bouse de vache est délayée dans un bain tiède.
  • Garançage de la toile. La garance est une plante à racine rouge. Les couleurs : rouge, rose, violet, marron ou noire, apparaissent par la fixation de la garance selon le mordant.
  • Blanchiment du fond de la toile. La toile devenue rosâtre est exposée sur le pré pour la blanchir.
  • Pinceautage à la planche de bois, ou au pinceau bleu, jaune ou vert, pour ajouter d'autres couleurs ou détails.
  • Glaçage ou polissage de la toile. La toile est soit glacée par l'application de cire ou d'amidon, puis passée dans une calandreuse à chaud, soit polie à l'aide d'une bille d'agate ou de cristal.

Sources :
Notice du musée de la Toile de Jouy, 2015.
Image : La chasse au cerf, toile de Jouy, 1780, culturebox.francetvinfo.fr.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire