01 août 2016

Boire plus d'eau pour maigrir

Boire plus d'eau n'a aucun effet sur la perte de poids quand l'apport calorique journalier et l'activité physique ne changent pas. En clair, pour perdre du poids, il faut moins manger ou se dépenser plus. Toutefois, boire plus d'eau peut aider à manger moins.
  • Boire de l'eau distillée ne stimule pas la thermogenèse ou l'oxydation des graisses chez les jeunes hommes ou femmes d'adiposité variée [1].
  • Boire de l'eau froide augmente très peu la thermogenèse, qui reste bien inférieure à la dépense énergétique nécessaire pour réchauffer l'eau à la température du corps [2].
  • Boire de l'eau avant ou pendant un repas réduit la sensation de faim et de satiété [3].
  • Boire une grande quantité d'eau avant chaque repas peut conduire à une perte de poids modérée [4].
Sources :
[1] Charrière N. Water-induced thermogenesis and fat oxidation: a reassessment, PubMed, 2015
[2] Clive M. Brown. Water-Induced Thermogenesis Reconsidered, JCEM, 2006
[3] Elizabeth A. Dennis. Water Consumption Increases Weight Loss During a Hypocaloric Diet, PMC, 2009
[4] Helen M. Parretti. Efficacy of water preloading before main meals as a strategy for weight loss, Wiley, 2015

26 juillet 2016

Vélo qui roule n'amasse pas mousse mais soucis

Nouvel an, nouveau vélo

En janvier, pédalier qui ne tourne pas rond, changement de roulement à chaque saison
En février, monte des pneus anti-crevaison, ou colle une rustine chaque semaine
En mars, phare qui vibre, phare qui casse, phare boulonné, phare qui dure
En avril, des p'tis trous, encore des p'tis trous qui font sauter les rayons
En mai, garde-boue qui se brise une fois, se brisera à nouveau
En juin, boitier de rangement et porte-bagage ne font pas bon ménage, ça passe puis ça casse
En juillet, freinage bruyant, patins usés, jante rayée
En août, laisse le vélo au garage, et oublie la route
En septembre, change ta roue qui vibre et qui craque avant qu'il ne soit trop tard
En octobre, quand la mousse anti-vibration n'est plus là, les batteries dansent
En novembre, le frein à tambour est mort, vive le frein à tambour
En décembre, chaîne limée, chaîne qui saute, arrêts fréquents, cambouis partout

Nouvel an, vélo usé mais réparé

En janvier, croise les doigts, touche du bois, et prie pour que le moteur tienne
...

C'est des soucis un vélo
Ça s'use ou ça casse
Ça prend des heures à réparer
Ça donne envie de tout balancer
Ça continue à rouler malgré tout
Ça fait qu'on le garde
C'est alors qu'on s'y attache

31 janvier 2016

La touche d'orange

Jeanne est la femme d'Henri Manguin à la ville, et son modèle principal en peinture. Elle fait la sieste sur une chaise longue, dans le tiers central du tableau, allongée paisiblement le long de la diagonale descendante. Le triangle des arbres la protège, et filtre la lumière, qui joue avec les ombres sur le sol, dans le tiers inférieur. Le bleu de la mer Méditerranée, dans le tiers supérieur, donne un peu de fraîcheur au paysage ensoleillé.

L'étoffe orange, accrochée au dossier, monte du sol comme une flamme, éclaire le visage de Jeanne, et fait rougir les branches, dans le tiers gauche. Est-elle la matérialisation d'un rêve, l'expression du bonheur, le symbole de l'amour, ou simplement un effet de couleur, dont on voit l'écho lointain sur les toits des maisons et l'écorce d'un arbre ?

Image : Henri Manguin. La sieste ou le Rocking-chair, Jeanne [a], 1905, Hahnloser/Jaeggli Stiftung, Winterthur.
Méthode d'analyse : La composition et le cadrage, peintre-analyse.com.